Dans le cadre du « Sprint d’écriture » (Rituels de français), les élèves de 1ère écrivent tous les lundis matin un texte d’inspiration libre. Voici un florilège de leurs productions. Je salue leur implication dans la démarche et leur créativité. (Rabiaa Marhouch).

Adzo :

Il y a cinq ans, je découvris un livre dans le grenier de mes parents. Ce livre n’était pas ordinaire. Quand je lisais l’histoire, j’avais l’impression d’être le héros. À chaque fois qu’il avait froid, j’avais froid, et quand il avait mal, j’avais mal… C’est donc ça la littérature ?!

Lou :

L’amour existe

Même si on ne peut le voir

Il est toujours là

Surtout là où on ne l’attend pas.

L’amour n’a pas d’âge, de sexe ou de religion

Il n’a que faire des frontières.

Il se transmet

Se donne

Et se vit.

Joline :

Mes émotions ne fonctionnent pas toujours comme il faut

J’ai le cerveau encombré de milliers de roses fanées

De fleurs aux pétales déchirés

Je ne veux plus vivre une vie dont je ne suis pas maître

Alors pourquoi ne pas la vivre comme je l’entends ?

Mélissa :

Ne pas savoir quoi écrire sur cette feuille blanche. Elle attend depuis des jours qu’un crayon frôle sa douce surface pour y inscrire quelques mots, quelques phrases. Pourquoi elle et pas une autre ? C’est la question que je me pose. Peut-être que je l’ai choisie seulement parce que c’était la première du paquet, ou bien parce qu’elle n’avait pas été gribouillée par un/e de mes camarades.

Hélas ! je ne le saurais probablement jamais puisque la sonnerie vient d’annoncer la fin de cette séance d’écriture, ce qui signifie la fin de mon interrogation !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *